Pendant longtemps, l'avenir, c'était l'an 2000 : l'horizon du siècle, le tournant technologique. Le moment où le monde basculerait instantanément, comme par magie, dans un univers idéal de voitures volantes.

Le 1er janvier 2000 est arrivé… il ne s'est rien passé. Depuis ? On continue à repousser continuellement l'horizon du changement. 2020, 2050, 2100… L'avenir recule tel un point de fuite qui s'éloignerait au fur et à mesure que l'on s'en approche.  

Mais plus maintenant. Avec la pandémie, nous arrivons à un point de bascule. Un moment où il faut se demander : continuerons-nous comme avant ? Faut-il tout changer ? 

Serons-nous comme ces marins de l'expédition de Magellan que décrit Stefan Zweig : "De même que les hommes perdus dans le Sahara croient apercevoir soudain devant eux une oasis, avec ses palmiers dont le feuillage se balance au vent, avec ses ombres qui s’étendent, fraîches et bleues, au milieu de la lumière crue, avec ses sources bruissantes, mais dès qu’ils s’apprêtent à jouir de toutes ces belles choses les voient aussitôt disparaître et la mer de sable s’étendre de nouveau autour d’eux plus hostile encore qu’auparavant – de même les gens de Magellan tombent victimes eux aussi de mirages cruels."

Subirons-nous la malédiction de Magellan ? Maintenant que nous sommes parvenus à l'Oasis, allons-nous repartir dans le désert ? Ou bien déciderons-nous au contraire de construire ensemble un monde nouveau ?

Demain, un collectif regroupant quasiment toutes les personnalités engagées pour un monde plus responsable inaugure L'Académie du Monde d'Après : Cyril Dion, Juliette Binoche, Yael Naïm, Jean-Marc Jancovici, Yann Arthus Bertrand… Penseurs, artistes ou acteurs du changement, ils seront tous là pour deux jours de rencontres et d'échanges en ligne, samedi 11 et dimanche 12 avril de 15h à 23h. Pour éviter qu'on ne reparte tous ensemble dans le désert avec notre caravane habituelle…

Pour y assister ? Il suffit de s'inscrire ici et ou de les suivre sur Facebook ici. C'est peut-être le début de grandes choses. En tout cas, le week-end s'annonce plein de promesses. 

 
-----------------
 
Ça change aussi ici



Ce sont leurs équipes qui le disent : l'avenir appartient à celles et ceux qui recyclent. Pour la première fois, la Gambettes Box, la box de collants par abonnement, est 100 % éco-conçue depuis son pack recyclé et recyclable jusqu'aux collants fabriqués à partir de chutes de tissu. Bilan ? 39 % d'eau économisée, 47% d'émissions de CO2 en moins, et une transformation des fibres 100 % mécanique et 0 % chimique. On dit bravo.